Les groupes de pari investissent à plus long terme

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Les opérateurs tablent sur une plus large approbation et sur des progrès technologiques, écrit Roger Blitz.

Les sociétés de paris en ligne préparent le terrain de la consolidation des deux prochaines années avec un optimisme prudent, espérant que le rythme de la pénétration du haut débit et une évolution de la position d’un certain nombre de gouvernements annonceront une période de croissance soutenue.

Les directeurs généraux pensent qu’après plus de deux années houleuses durant lesquelles le secteur a été assailli des deux côtés de l’Atlantique par les politiques et la police, ils ont bénéficié d’une année stable durant laquelle de nouveaux marchés régulés commencent à voir le jour.

Plus d’infos sur ft.com

Pour en savoir plus sur l’industrie du jeu, rendez-vous sur le site du Financial Times qui propose une analyse de la situation des casinos en Asie et aux Etats-Unis.

La France, qui fait partie des pays ayant pris le plus fermement position contre les paris en ligne, notamment pour protéger l’industrie du jeu nationalisée, va voter dans quelques mois une loi de régulation du marché, assortie toutefois d’un certain nombre de contraintes.

L’Italie, toujours à la recherche de revenus fiscaux, a été le premier pays, l’année dernière, à tenter l’expérience du poker en ligne. Elle ouvre désormais le marché au bingo, au casino et autres jeux. Certains bruits positifs courent également au Danemark, en Belgique et en Suède, et les premières brèches importantes dans le traité anti-jeux signé il y a trois ans dans certains Länder allemands ont fait leur apparition.

Ralph Topping, directeur général de William Hill, l’opérateur de pari britannique, déclare : « Nous avons constaté d’énormes changements en Europe et enregistré une très forte croissance. Nous sommes très confiants pour les deux ou trois prochaines années en Europe ».

Il y a à peine 18 mois, cet optimisme aurait semblé totalement hors sujet. Les responsables de l’industrie risquaient même l’arrestation s’ils posaient le pied dans certains pays comme la France, la Turquie et les Etats-Unis, où les autorités accusaient ces sociétés de transgresser les lois anti-jeux.

Les banques et les conseillers financiers, pressés par les agents des autorités américaines de révéler la manière dont ils aidaient les sociétés de paris à fonctionner, se sont éloignés de l’industrie. Seul le Royaume-Uni a semblé constituer un havre de paix.

Affaiblies, notamment par les mesures de répression américaines sur le pari en ligne il y a trois ans, les sociétés se sont retrouvées en Europe pour parler d’une consolidation qui sera leur salut. Aucun résultat concret n’a été appliqué, notamment car leurs avocats s’inquiétaient des passifs de certaines sociétés aux Etats-Unis. Aujourd’hui, alors que le paysage semble s’éclaircir (en Europe, au moins), la question de la fusion fait son retour à l’ordre du jour, même s’il ne s’agit encore que d’un projet.

Un responsable du pari en ligne déclare :

« Nous sommes très confiants pour les deux ou trois prochaines années en Europe »

Ralph Topping, Directeur Général, William Hill

« Tout le monde négocie. Mais je ne pense pas que des accords seront conclus à court terme. Pour ce type d’affaires, nous ne sommes pas le secteur le plus expérimenté et le plus professionnalisé. »

L’essor des paris sportifs en ligne a été enregistré en partie au détriment des opérateurs réels. Les interdictions de fumer ont durement frappé les casinos et les salles de bingo. La récession a fortement affaibli les casinos aux quatre coins du monde. En outre, les opérateurs ont leurs propres problèmes règlementaires. Mais la croissance a également été possible grâce à la création de produits tels que le pari en temps réel et l’attraction des paris sportifs.

On ne peut pas dire que le pari en ligne n’a pas été touché par la récession. Les opérateurs ont subi l’impact de l’augmentation du chômage, des taxes et des contrôles des émetteurs de cartes de crédit.

Warwick Barlett, directeur général de Global Betting and Gaming Consultants, déclare que les revenus du poker en ligne et les marges des paris sportifs ont été touchés par la récession.

« De manière générale, toutefois, le marché du pari sur Internet a montré qu’il pouvait résister, mais qu’il n’était certainement pas insensible aux pressions des conditions économiques. »

Grâce au déploiement du haut débit et à la croissance prévue du pari électronique sur un certain nombre de technologies, comme les téléphones mobiles, les projets CBGC ont augmenté de près de 10 % du revenu brut de l’industrie du pari en ligne cette année, une croissance qui sera suivie par des augmentations à deux chiffres lors des trois dernières années.

« Le Brésil, l’Argentine, et le Mexique, notamment, sont les trois pays dont les marchés vont se développer au fur et à mesure de la pénétration du haut débit » déclare M. Barlett.

Il reste des marchés difficiles à percer, notamment les deux grands que sont les Etats-Unis et la Chine. Les opérateurs européens ont été bloqués par les mesures de répression aux Etats-Unis il y a trois ans, et ont perdu des revenus de plusieurs millions de dollars US sur ce marché capital. Ils considèrent donc avec une extrême prudence le renversement de vision politique.

La Chine est un marché dont l’industrie rêve mais le pari y est illégal et les mesures appliquées constituent une menace omniprésente, même si certaines sociétés étrangères ont aidé la Chine en proposant des produits liés à la loterie.

Mais les opérateurs de paris en ligne savent bien que, même si certains pays essaient de résister à la tendance, la poussée de ce secteur sera irrésistible. A Las Vegas, où les casinos terrestres ont longtemps considéré les opérations en ligne comme une menace, Harrah’s a signé un contrat de coentreprise avec le Britannique 888 portant sur la mise à disposition d’un logiciel informatique.

Si un monstre tel que Harrah’s se met au pari en ligne, l’avenir de cette industrie s’annonce radieux.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »